19/07/2016

Les infernautes par Magali Bonniol

Une nouvelle création de Magali Bonniol, toujours aussi réussie. Cette fois il s'agit d'un groupe d'infernautes. Comme pour Daphnir, la vision de Magali est très proche de mes images mentales.

J'ai créé une catégorie consacrée aux oeuvres de Magali, "Galerie Magali Bonniol", où vous pouvez admirer Daphnir ainsi qu'un formidable petchégol.

infer1.jpg

Infernautes par Magali Bonniol

infer2.jpg

infer3.JPG

infer4.jpg

infer5.JPG

dos1.jpg

11/07/2016

Tor et le troll

 

E150494.gif

TOR ET LE TROLL, la suite de Tor et les gnomes, est sorti. Toujours dans la collection Mouche de l'Ecole des loisirs, cela va de soi. 112 pages, des tas d'illustrations...

Voici le texte de présentation de l'éditeur :

Bientôt le printemps. Dans la forêt de Skogsfür, les gnomes s’apprêtent à donner leur grande fête annuelle au lac de l’Ours. Six jours et six nuits de festivités ! Tor n’a qu’une envie : y assister. Pourtant ses parents le lui ont interdit : le lac est ensorcelé, la forêt est peuplée d’une foule de créatures bien peu recommandables. En voilà une, déjà, avec des yeux plus grands que des assiettes, un nez gigantesque, des dents et des ongles tout noirs : un troll ! Mais Tor n’est pas du genre à se laisser impressionner par le premier troll venu… 

Lien vers le site de l'Ecole des loisirs :

http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-li...

Autres liens :

http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/55424-tor-et-...

http://www.chouetteunlivre.fr/archive/2015/11/20/thomas-l...

http://www.librairiepapyrus.be/index.php/jeunesse-enfance...

http://souslefeuillage.blogspot.be/2016/01/tor-et-le-trol...

Et pour terminer, un choix (tout à fait arbitraire) d'illustrations tirées du livre...

J'en ai déjà vu dans les livres d'images.jpg

La forêt de Skogfür.jpg

Le combat du siècle.jpg

Mon sac à dos est fait.jpg

17:35 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Mes autres romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/05/2016

L'avenir de l'Oiseau Lire, à Evreux

L'Oiseau Lire est une merveilleuse librairie jeunesse située à Evreux. Les auteurs la connaissent bien, qui sont nombreux à avoir été un jour accueillis par Annie Falzini, libraire de grande classe, généreuse et engagée. Pour ma part, j'y suis allé une bonne dizaine de fois, et pour mon plus grand bonheur.

Annie arrive à l'âge de la retraite et a trouvé un repreneur en la personne de Damien Orsal, un jeune homme plein d'envie. Cette reprise, indispensable pour Evreux et pour tous les amoureux de la littérature de jeunesse, ne sera possible qu'avec notre contribution, car Damien ne dispose pas des fonds nécessaires. 

Soutenez la transmission de l'Oiseau Lire et sauvez la librairie jeunesse indépendante d'Evreux!

Cliquez ici : https://fr.ulule.com/loiseaulire-transmission/

Et encore ici pour découvrir la librairie : http://www.loiseaulire.fr/

Annie.png

Annie à la maison... euh, je veux dire dans sa librairie!

 

16:09 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2016

Une veillée à la Foire du livre de Bruxelles

FDLlogo.jpg

Le 18 février 2016 s'est déroulé une veillée à la Foire du livre de Bruxelles, événement organisé par Cécile Jacquet, du Service Général des Lettres et du Livre. Pendant toute une soirée, une classe de 4e primaire de l'école "La Flûte enchantée" a eu les salles du salon rien que pour elle. Personne dans les allées ni dans les stands ! Les enfants, accompagnés de leurs parents, ont rencontré un libraire, une éditrice et un auteur qui n'était autre que votre serviteur.

La Cinémathèque a filmé la soirée. Voici le lien vers la vidéo réalisée par Géraud Vandendriessche :

https://vimeo.com/162963543

Quelques jours plus tard, une équipe de télévision française est allé à Molenbeek rencontrer la classe de M. Guillaume de Martynoff dans son école. Cliquez ici pour voir le reportage :

https://www.youtube.com/watch?v=c2pOjEgx8jQ

Ce fut un événement très réussi, dont j'ai gardé un magnifique souvenir.

 

12:48 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Rencontres dans les classes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/05/2016

Bjorn le Morphir, édition poche

Poche-couv.jpg

Bjorn le Morphir, édition poche (2016)

Bjorn le Morphir, tome 1 de la saga, vient de sortir en édition poche. Nouvelle couverture, texte revu avec l'aide de Sophie Hofnung... il s'agit d'une réédition au sens plein du mot.

Sophie est un peu la spécialiste de Bjorn à l'école des loisirs. Elle est également traductrice, et non des moindres, puisqu'elle vient de remporter le prix Pierre-François Caillé pour sa traduction de Pierre contre ciseaux, roman d'Inès Garland publié à l'école des loisirs. Lire sur le sujet :

http://www.atlas-citl.org/prix-pierre-francois-caille-2015/

Daphnir.jpg

Daphnir, illustration de Bjorn le Morphir

Voici un texte récent où j'explique ma démarche concernant cette édition poche:

J’ai écrit Bjorn le Morphir il y a treize ans, autant dire dans une autre vie. J’avais déjà profité de la réédition illustrée (2010) pour repasser sur le texte, mais il s’était agi d’une relecture superficielle. Cette fois, à l’occasion de l’édition poche, le travail a été poussé plus loin avec la collaboration précieuse de Sophie Hofnung. Outre la correction des erreurs matérielles, j’ai voulu rapprocher ce premier texte des suivants, cela dans un souci de cohérence générale. Les mètres sont convertis en pieds, les kilos, en livres… – préférences que j’ai instaurées à partir du cycle des Armées. Plusieurs éléments non exploités dans la suite se voient supprimés tandis que l’une ou l’autre précision est apportée. J’ai quelque peu revu la ponctuation, discrètement retouché certaines phrases conformément à ma manière actuelle. Sophie a repéré des expressions par trop modernes pendant que je faisais la chasse aux anachronismes de fait. Ainsi ai-je remplacé le tabac par de l’inattaquable (historiquement parlant) lichen de pipe. Quant au demi-troll Dizir, dont Bjorn comparait l’aimable figure à une pomme de terre, il a désormais une trogne de céleri-rave.

Le dernier changement concerne les illustrations. La plupart ont été déplacées d’une page ou deux afin d’installer un décalage entre dessin et paragraphe illustré. Une légende-extrait vient rappeler la scène au lecteur. On gagne en cohérence, puisque toutes les illus n’avaient pas leur légende, et surtout en charme, le décalage dont je parle apportant sa petite plus-value vernienne.

Godinn.jpg

Godinn, illustration de Bjorn le Morphir

Le nouveau texte de 4ème de couverture:

La neige est méchante en cet hiver 1065, elle a décidé de s’en prendre aux hommes. Elle envoie ses légions de flocons géants sur le royaume du Fizzland afin d’engloutir les villages vikings. Son but est de faire mourir les habitants et de s’approprier leurs âmes…

Afin d’échapper à la Démone blanche, le jeune Bjorn et les siens se claquemurent dans la maison familiale. Tous se préparent à soutenir un siège qui risque de durer de longs mois.

Lors de cette épreuve terrible, chacun se révèle. Les uns montrent courage et abnégation, les autres sombrent dans l’égoïsme ou la folie.

Bjorn, quant à lui, se métamorphose.

Ce garçon au nez qui coule, timide et craintif, peu doué pour les armes, va brusquement se transformer en un combattant redoutable. Par quel miracle ? Bjorn serait-il un morphir ? Lui-même en doute.

http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-li...

Bjorn le Morphir.jpg

16:37 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Bjorn le Morphir, une saga | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/04/2016

Exposition Kitty Crowther à la Bibliothèque d'Ixelles

papa affiche kitty.jpeg

10:19 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/03/2016

Bjorn en BD : bientôt le tome 5

Le tome 5 des aventures de Bjorn en bande dessinée sortira le 16 mars! L'histoire va des retrouvailles de Bjorn et Gunnar dans la Ranga jusqu'à la découverte du dragon Zigournir au marché de Oleh... Thomas Gilbert est en grande forme : dessin dynamique, persos virevoltants, doubles pages dingues et couleurs audacieuses... Prêts pour le grand voyage vers les steppes de l'Est?

9782369812920_cg.jpg

21:59 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Le morphir en BD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/02/2016

Un quiz signé Loan

Un nouveau quizz bjornien proposé par Loan. Très difficile! Je peux en témoigner puisque je n'ai obtenu, moi l'auteur de la série, que 85% de bonnes réponses...

http://www.quizz.biz/quizz-922124.html

Drakkar.jpg

12:25 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Quiz | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2016

Montluc par Thomas Gilbert

Le principal méchant dans Ramulf, mon dernier roman, est le chevalier de Montluc. Le voici portraituré par Thomas Gilbert, auteur des adaptations de Bjorn en BD. Pas mal, hein?

Montluc par Thomas Gilbert.JPG

Lien : http://thomasgilbertbd.tumblr.com/post/113279328321/allez...

16:19 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2016

Cartes postales et sacs !

Dans le cadre de mon exposition au WOLF, et à l'initiative des wolfettes, des sacs de coton et des cartes postales ont été créées, lesquelles vous pouvez trouver et acheter sur place - et nulle part ailleurs!

70914036.5.JPG

Les sacs, de plusieurs couleurs différentes, au choix, sont décorés d'un portrait de mon singe Agassi, ouistiti de bonne maison, animal charmant que j'ai côtoyé des années durant chez mes parents (voir rubriques "Mes animaux : un texte de souvenirs"). L'illu est tirée d'Itatinémaux, livre publié chez Aden voici quelques mois.

Les cartes postales représentent des animaux et font partie d'une série que j'ai intitulée "Les Animots". Exemples ci-dessous.

Lieu de vente :

LE WOLF - Maison de la Littérature de Jeunesse

20 rue de la Violette - 1000 Bruxelles

www.lewolf.be

Illu sac Wolf.JPG

Illustration figurant sur le sac de coton réalisé par le WOLF

Sac de plage....JPG

Le sac en vert, sur une plage du Portugal (photo Kitty Crowther)

L'assassinge.JPG

Le ptérotactile.JPG

Le yétigre.JPG

L'escargomme.JPG

 

 

 

14:42 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/01/2016

Expo-vente au WOLF... et séance de signatures le 17 décembre!

invit expo vente FINAL.jpg

14:08 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Salons, dédicaces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/01/2016

Sortie de Ramulf

Image chapitres.jpg

Le 21 janvier 2015 est sorti RAMULF, mon dernier roman. Pour rappel, l'histoire se passe en Lotharingie, pays imaginaire, à la même époque que Bjorn et dans le même univers. C'est un gros roman (plus de 600 pages), dont le héros, Ramulf, est un cousin romanesque du morphir. Je veux dire que lui aussi démarre très mal dans l'existence; c'est un engourdi, au physique comme au moral, un grand garçon aux allures de demeuré. Il y a également un jeune orphelin dans l'histoire, un singe imitateur, des savants, des satanistes, une bande de sept assassins appelés les Cholériques, un Viking nommé Germund et sa fille, la belle Edda... Le destin de Ramulf le conduira dans un royaume de l'Est, la Moravière, où il sera détenu dans une forteresse avec des centaines d'hommes blonds et d'un être mystérieux, enfermé dans une cage suspendue...

Présentation de l'éditeur :

"On dit qu'il est un peu simplet, aussi démuni qu'un enfantelet et incapable de méchanceté. Pourtant, la tête de Ramulf vient d'être mise à prix. Le jeune homme a laissé échapper le singe qu'il venait d'acheter au marché et la créature en a profité pour se moquer publiquement de Jehanne la Pieuse, poétesse et fille de duc. L'humiliation est si grande qu'elle a fait sombrer la noble dame dans une dépression mortelle. Enragé par la haine, le chevalier de Montluc, secrètement épris de Jehanne, a juré d'avoir la tête de Ramulf et celle de son animal. Il a lancé à leur poursuite sa bande de Cholériques, des guerriers sans pitié ayant survécu au choléra morbus. Il faut fuir, quitter le royaume de Lotharingie au plus vite. Pour tous, Ramulf n'a pas la moindre chance d'échapper à ses poursuivants. Et pourtant, la chasse à l'homme ne fait que commencer?"

Liens (merci aux auteurs des articles et chroniques ci-dessous) :

https://www.youtube.com/watch?v=SUkm5xusuJk

http://www.ibbyfrancophone.be/fr/node/59

http://www.ricochet-jeunes.org/critiques/livre/53740-ramulf

http://www.babelio.com/livres/Lavachery-Ramulf/679905

http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/catalogues/fiche-li...

http://www.lesenfantssurletoit.fr/blog/ramulf/

http://www.opalivres.com/selection-2015/romans-1-semestre...

http://colybris89.yonne-biblio.fr/recherche/viewnotice/id...

file:///C:/Users/User/Desktop/Downloads/Coups_Coeur_Jeune...

http://www.rtbf.be/tv/emission/detail_livres-a-domicile/a...

http://bernelecture.cmij.ch/spip.php?article363

http://culture.maine-et-loire.fr/la-culture/lecture-publi...

file:///C:/Users/User/Desktop/Downloads/Coups_Coeur_Jeune...

http://bibucclecentre.blogspot.be/

http://www.mediatheque-lisieux.fr/blog/1156-ramulf

Capture.JPG

Ramulf frontispice.jpg

Carte Ramulf.jpg

15:35 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Mes autres romans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/12/2015

2016

A toutes et à tous, je souhaite de bonnes fêtes et

une fameuse année 2016 !

Roussette_2016.jpg

11:48 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2015

Le MUZ en finale de La France s'engage!

GetAttachment (3).jpg

Le MUZ, le Musées des oeuvres des enfants, est finaliste de l'appel à projet La France s'engage. J'ai souvent parlé du MUZ dans ce blog ; c'est une institution merveilleuse créée par Claude Ponti et dont je suis l'un des nombreux parrains. La France s'engage est une opportunité importante pour le MUZ, alors faites comme moi :

VOTEZ!

GetAttachment (1).jpg

Le site du MUZ, pour rappel : 

http://lemuz.org/

Lien vers le projet du MUZ :

http://www.lafrancesengage.fr/toutes-les-actions/le-muz-p...

Pour VOTER :

Le+Muz+en+finale&utm_medium=email&utm_term=0_5329...#

Ma lettre de soutien au Muz :

Lettre de soutien.jpg

 

 

 

10:21 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2015

Cinquième vente aux enchères au profit du MUZ!

Muzventeauxenchères2015.jpg

20:24 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/10/2015

Exposition au Wolf...

L'exposition qui m'est consacrée au WOLF, Maison de la Littérature de Jeunesse, se poursuit jusqu'au 15 novembre. Voici quelques photos des salles, des cadres, de la vitrine sous le comptoir, où j'ai entreposé quelques curiosités de ma collection personnelle...

Pour ceux qui l'ignorent encore, le Wolf est situé au 20, rue de la Violette, à deux pas de la Grand'Place de Bruxelles. www.lewolf.be

Salle-Wolf.jpg

Entrée du Wolf, début de l'expo "Sur les traces de Thomas Lavachery"

Salle2.jpg

Le Wolf, 20 rue de la Violette, 1000 Bruxelles

Les-enfers.jpg

Les enfers de Mamafidjar (Bjorn le Morphir), aquarelle et encre de Chine

Lémurien-des-enfers.jpg

Un animal des enfers (Bjorn le Morphir), aquarelle et encre de Chine

Bjorn-papier-mâché.jpg

Bjorn le Moprhir, papier mâché. Oeuvre de Marcelle Falmagne

Rooknir.jpg

Rooknir, dragon de Mamafidjar, reine des enfers (Bjorn le Morphir), aquarelle et encre de Chine

3-dessins-sioux.jpg

Trois illustrations de J'irai voir les Sioux, album de la collection Archimède, l'école des loisirs

Jamais-vu-autant-de-papillo.jpg

Illu de J'irai voir les Sioux, reproduction mise en couleur à l'aquarelle

Les-gnomes.jpg

Quatre illustrations de Tor et les Gnomes, roman de la collection Mouche, école des loisirs 2015

Jojo-papier-mâché.jpg

Jojo de la jungle en papier mâché. Oeuvre de Marcelle Falmagne

Jojo-danse.jpg

Illu tirée de "Jojo perd la tête" (Trois histoires de Jojo de la jungle)

Jojo-regarde-les-oiseaux.jpg

Illu tirée de "Jojo perd la tête" (Trois histoires de Jojo de la jungle)

Le-docteur.jpg

Illu tirée de "Padouk s'en va" (Trois histoires de Jojo de la jungle)

Jojo-dans-les-lianes.jpg

Illu tirée de "Jojo perd la tête" (Trois histoires de Jojo de la jungle)

Mur-avec-sacs.jpg

Les sacs en coton décorés d'une illustration tirée d'Itatinémaux (Aden 2014)

 

12:39 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/10/2015

Expo aux Arts décoratifs

 

50 ans.png

 
"Une histoire encore! 50 ans de création à l'école des loisirs."
 
Du 1er octobre 2015 au 7 février 2016 se tiendra, aux Arts décoratifs, à Paris, une grande exposition consacrée à l'école des loisirs. Elle est très réussie. On pouvait craindre quelque chose de trop sérieux ou pédagogique ; point du tout. Les vitrines sont ludiques, vivantes, pleines de charme. A voir, donc!

 

expo_50_ans_creation_EdL.jpg

09:24 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/08/2015

Rencontre & dédicaces au WOLF le 28 août

image001.jpg

15:13 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Salons, dédicaces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/06/2015

EXPOSITION AU WOLF DU 2 JUILLET AU 15 NOVEMBRE

Capture.JPG

12:39 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/03/2015

Sortie du Bjorn 4 en BD

Le quatrième tome des aventures de Bjorn le Morphir en BD sortira le 18 Mars prochain. Son titre complet : Bjorn le Morphir 4 : Les armées du roi. Thomas Gilbert est en très grande forme. Je vous le dis carrément : c'est l'album que je préfère so far.

Couv BD 4.jpg

Armées, p1.JPG

Armées III.JPG

10:11 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Le morphir en BD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/01/2015

Une interview réalisée par Isabel Decuyper

Voici le lien pour accéder à une longue interview illustrée que j'ai accordée récemment à Isabel Decuyper pour le n°187 de Lectures:

http://www.litteraturedejeunesse.cfwb.be/index.php?eID=tx...

15:47 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Interviews | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/01/2015

Bonne année!

A toutes et à tous, amis, ennemis, flibustiers, urgentistes, pusillanimes, marchands de gaufres, rémouleurs, charlatans, contrebandiers, joyeux drilles et camarades...  

une fââââmeuse année 2015!

Catre de voeux.JPG

10:30 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2014

Bjorn en Chine


L'éditeur Hubei a acheté les droits d'édition de Bjorn le Morphir. Plusieurs volumes paraîtront en Chine dès la fin de cette année. La série, qui fera 8 tomes en français, en fera une douzaine en chinois. Elle sera illustrée par "des illustrateurs expérimentés et diplômés", dixit Hubei. Ci-dessous, quelques exemples de dessins, d'esquisses : l'interprétation chinoise des personnages et de l'univers bjornien.

Hubei songe également à éditer un jeu vidéo inspiré du morphir...

Bjorn chinois.JPG

Gunnar chinois.JPG

Bjorn Chine 1.JPG

Bjorn Chne 2.JPG

 

09:21 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/11/2014

Bjorn en BD, réédition

Comme je vous l'avais annoncé précédemment, l'éditeur Rue de Sèvres a racheté les droits de l'adaptation BD du morphir. 3 albums sortiront en janvier, qui rassembleront Bjorn le Morphir et tout le Cycle des enfers. Nouvelles couvertures, nouvelle présentation... je suis ravi du résultat! Thomas Gilbert est par ailleurs en train de dessiner la suite, et voici deux planches des Armées I pour vous mettre l'eau à la bouche:

Armées, p1.JPG

Armées III.JPG

12:18 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Le morphir en BD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/11/2014

Potcast d'une émission de radio

Gwenaël, de L'Oiseau Lire à Evreux (merveilleuse librairie jeunesse) a parlé de Bjorn le Morphir, de 2 pouces & demi et de Ramulf, qu'il a lu sur épreuves, dans une émission radio. Voici le lien pour écouter les propos de Gwen, spécialiste de la fantasy:

http://loiseaudelire.hautetfort.com/

L'oiseau Lire.JPG

17:23 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Une interview de Kitty Crowther

Avec mon complice Denis Roussel, auteur des couvertures du morphir, coloriste des Jojo, nous avons réalisé une interview filmée de mon amie Kitty Crowther, cela à l'occasion de la sortie de son nouvel album, Mère Méduse. Une merveille de livre, d'une originalité et d'une force rares, comme toujours avec miss Kitty.

Voici un lien vers un excellent site en anglais, Picturebook Makers. Vous y trouverez un très bon article sur Mère Méduse, illustré de nombreuses images. L'interview est tout en bas et il est en français.

http://blog.picturebookmakers.com/post/100580798276/kitty...

Mère Méduse.JPG

17:10 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/05/2014

Henri Lavachery traduit pas Samuel Beckett

Nancy Cunard (1896-1965), compte parmi les grandes rebelles du siècle passé. Femme sulfureuse, sexuellement libérée, elle fut surtout une intellectuelle engagée contre le fascisme et le racisme. Anglaise, issue d'une famille noble, elle utilisa son argent – elle en avait beaucoup – pour les causes qu'elle défendait. Henry Crowder, qui partagea sa vie, avec des intermèdes, entre 1928 et 1935, a écrit ceci de son amie : « She was a women who chose, deliberately, to cross the bounderies of convention, class and race in poursuit of a cause. »

Poète, essayiste, éditorialiste de talent, elle s'installa à Paris en 1920, où elle fréquenta toutes les avant-gardes. Allez donc lire, en attendant mieux, sa notice sur Wikipédia – vous aurez un aperçu de l'existence multiple de Nancy, avec en prime la liste de ses amants prestigieux.

Nancy Cunard, entre autres faits d'armes, fut la première à publier Samuel Beckett, lequel lui fournit par ailleurs de nombreuses traductions pour Negro. Cette revue ambitieuse et éphémère (un an d'existence) était dédiée aux Noirs, traitant à la fois de questions politiques, d'arts plastiques, de musique (jazz, bleus, etc.), d'ethnographie... En tout, 855 pages, 200 articles écrits par 150 contributeurs, parmi lesquels Benjamin Péret, George Sadoul, René Crevel... et Henry Lavachery, mon grand-père. Ces auteurs francophones étaient tous traduits par Beckett. Les spécialistes du père de Godot avaient eu tendance à négliger ce travail considérable, cela avant qu'Allan Warren Friedman ne lui rende justice dans un livre : Beckett in black and red, the translations for Nancy Cunard's Negro (1934), The Univirsity Presse of Kentucky, 2000.

Je n'ai pu mettre la main sur un exemplaire de la revue où figure l'article de mon grand-père, et j'ignore même s'il a su qu'un génie de la littérature avait traduit sa prose. Son article s'intitule « Essai sur les styles dans la statuaire du Congo ». En voici les premières lignes en anglais, dans la traduction de Samuel Beckett : 

« Notwithstanding the assertion of M. Georges Hardy, in his Negro Art, that all enquiry along the lines laid down in this essay is of necessity premature, I am persuaded to persevere, with all proper modesty, in my undertaking. I admit the danger of making generalisations at such an early stage of our familiarity with African archeology. But at the same time I consider this problem of style in the domain of Negro statuary to be of such capital importance in the art of those countries that it becomes desirable that someone, and the sooner the better, should accept the chances of a speedy refutation and hazard a few general classifications. »

C'est Geneviève Chevallier, maître de conférence à l'Université de Nice, qui m'a signalé cette traduction, dont j'ignorais l'existence. Je la remercie ici. Mme Chevallier est en train de réunir les droits en vue d'une édition complète de Negro Anthology, de Nancy Cunard, en français.

999L13404_6V5B8_comp.jpg.thumb.319.319.png

Samuel Beckett dans les années 30

nancy-cunard-harlem.jpg

Nancy Cunard et deux amis devant l'hôtel Grampion, à Harlem, 1932

téléchargement (3).jpg

Henri Lavachery vers 1930

19:09 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Rapa Nui : l'Île de Pâques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2014

Des nouvelles de Bjorn

A quand le prochain Bjorn ?

Je reçois en ce moment beaucoup de messages qui me demandent quand sortira Bjorn aux Armées III. Comme je l'ai écrit aujourd'hui même à un ami dont le fils est un lecteur de la saga, je ne sais pas encore quand le livre sera en librairie, car j'y travaille encore. Il se trouve que j'ai éprouvé le besoin de changer de personnage, de m'éloigner un peu de Bjorn, histoire d'y revenir avec un enthousiasme sans faille, condition nécessaire pour qui veut écrire au mieux de ses capacités.

J'ai déjà parlé du roman que j'ai pondu après les Armées II, et qui s'intitule Ramulf ou la seconde naissance (voir article et extrait sur ce blog). Pour rappel, il se passe à la même époque que Bjorn, plus au sud dans ma géographie imaginaire, et il y a des connexions avec l'univers bjornien : référence au prince Dar, à Ulf le Brûlé, l'armurier, etc. Je songe même à ce que Ramulf et Bjorn se rencontrent dans le prochain et dernier épisode de la saga (mais il ne faut pas le dire). La sortie de Ramulf est prévue pour le mois de janvier prochain, à la même période qu'une histoire dans la collection Mouche dont je vous parlerai bientôt. Ces livres aideront les lecteurs de Bjorn à patienter, du moins je l'espère...

Je passe aussi beaucoup de temps à l'adaptation scénaristique du morphir (tome 1) pour le cinéma, ce qui explique également le délai entre mes romans. Rien n'est fait concernant ce film, je l'ai dit, mais en tout cas le projet est lancé est c'est très excitant.

Voilà, chers lecteurs. Il vous faudra donc de la patience et j'en suis désolé, mais, encore une fois, le temps m'est indispensable afin de travailler au mieux de ma forme littéraire.

Bjorn le Morphir.jpg

12:18 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/03/2014

Itatinémaux, radio, télé

Itatinémaux

Le podcast de mon passage sur la Première, dans l'émission Tout le monde y passe. Interview mené par Xavier Van Buggenhout.

http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?id=1899630&ch...

Le podcast de l'émission Livrés à domicile (RTB TV), animée par Thierry Bellefroid. Michel Dufranne y présente Itatinémaux en fin démission :

http://www.rtbf.be/video/detail_livres-a-domicile?id=1905...

Et j'ajoute un troisième podcast : la Chronique de Tamara Kawan dans l'émission Brouillon de Culture, sur radio Judaïca. Contient un extrait, fort joliment lu, d'Itatinémaux :

http://sefarad.org/?tag=brouillon-de-culture

Mon-père-et-Plume.jpg

Mon père et son chien Plume

11:31 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Mes animaux : un texte de souvenirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2014

5 coups de coeur

A l'occasion de la sortie de Trois histoires de Jojo de la jungle et de la rencontre organisée par la librairie Joli Mai, j'avais choisi 5 livres ou oeuvres coups de coeurs. Je vous propose ci-dessous les textes qui étaient rassemblés dans un petit livret à l'usage des visiteurs. Le premier, un éloge de Patrick O'Brian, figure déjà sur ce blog ; les quatre autres sont dédiés respectivement à Steinunn Sigurdardóttir, à Mario Ramos, au beau tandem Astrid Lindgren-Kitty Crowther et enfin à Raymond Macherot...

Partick O’Brian

Image du bonheur :

Une petite maison battue par les vents, sur une côte sauvage. Par la fenêtre, à travers la brume mouvante, j’aperçois l’horizon marin. Je suis assis dans un bon et loyal fauteuil, au coin du feu, un chat sur les genoux. Un cigare éteint, canon endormi, repose sur une tablette en bois, à côté d’un verre de porto vieux. Conscient de cet environnement parfait, je suis néanmoins très loin de là, au large de Sydney, de Poulo Prabang, de Tristant Da Cuna…  J’arpente les rues de Capetown, de Rio ou de Port Mahon en compagnie de mes amis Jack Aubrey et Stephen Maturin (mes « amis », quelle prétention !). Je suis plongé dans un roman de Patrick O’Brian.

J’ai découvert O’Brian il y a de cela cinq ou six ans. Sa série maritime, Les Aventures de Jack Aubrey (20 volumes), est devenue pour moi comme une seconde vie, vers laquelle je retourne régulièrement. Je n’ai jamais montré d’assiduité pour quelque vice que ce soit. Je fume peu, j’ai à peine touché au haschich, je ne bois qu’à l’occasion, toujours en compagnie et sans excès… La lecture de O’Brian aura été ma seule drogue durable. Je n’imagine plus l’existence sans ses livres. Si une malédiction effaçait l’œuvre bénie de la surface terrestre, je me retrouverais orphelin, et mon équilibre intime pourrait s’en trouver menacé, parole ! Jack, Stephen, Diana, Sophie, Pullings, Killick, Bonden, Sir Joseph Blane et les autres sont aujourd’hui dans mes pensées journalières, placés sur le même plan, à peu de chose près, que mes meilleurs amis de chair et de sang.

Il est des auteurs que j’admire plus que Patrick O’Brian, génies supérieurs que l’objectivité me fait placer à des hauteurs inatteignables, même par lui. Cependant, il est et restera mon préféré – l’inventeur de la nourriture romanesque la mieux adaptée à mon cœur et à mon âme.

Je sais partager ma passion avec beaucoup d’hommes et de femmes de par le monde, et, parmi eux, Keith Richards. Cette proximité dans l’admiration avec le plus grand des Stones me ravit positivement.

J’ai dévoré deux fois et demie toute la série, une fois seulement dans l’ordre. Aujourd’hui, lorsque j’ai terminé un volume, je passe à autre chose. Je lis quatre, cinq… dix bouquins, avant que l’envie, le besoin lancinant ne se manifeste à nouveau. Une chaleur sourde irradie de mon plexus solaire ; je sais alors que je reprendrai bientôt du service sur le HMS Surprise.

patrick_obrian_1551747c.jpg

Le grand, l'immense Patrick O'Brian 

HMS-Surprise-stern.jpg

Bibli O'B.JPG

Steinunn Sigurdardóttir

J’ai rencontré Steinunn Sigurdardóttir à Vernon (Eure), lors d’un salon du livre. Je suis allé lui chercher un verre de vin, lors du premier déjeuner, et nous avons sympathisé. J’ai parlé de Sigrid Undset, de ma passion ancienne pour Christine Lavransdatter, Olaf Audunssœn… ; elle a évoqué certains romanciers scandinaves d’aujourd’hui dont j’ignorais tout ou presque, à ma grande honte. Régis Boyer, l’éminent spécialiste des cultures du Nord, traducteur d’Ibsen et des sagas islandaises dans la Pléiade, le « monsieur Vikings » en France, mangeait à une table voisine avec l’homme qu’il présente comme son disciple. Steinunn connaît Boyer, car il a traduit certains de ses textes. 

À la fin du salon, j’ai offert un de mes livres à Steinunn, qui m’a aussitôt rendu la pareille. C’est ainsi que j’ai eu la chance de plonger dans Le cheval soleil, roman poétique, à la fois très maîtrisé et zinzin. La narratrice retrouve un ancien amant après des années… une histoire séduisante, certes, mais qui ne fait pas le poids à côté des moments familiaux. La famille, centre du cosmos, et ces divinités opposées que sont Haraldur, le Père, et Ragnhildur, la Mère. Le premier, en bout de course, bientôt mort, est le bon dieu ; la seconde est un être fantasque, revêche, méchant à l’occasion, égoïste, brillant, tendre, protecteur, furieusement indépendant… un monstre romanesque à faire pâlir de jalousie tes confrères, chère Steinunn.

Steinunn.jpg

Steinunn

Le Petit Guili, de Mario Ramos

Le dernier album de Mario traite de la tyrannie. Il aurait plu à Stephen Maturin, héros de mon cher Patrick O’Brian, qui ne cesse de répéter à son ami Jack, capitaine de vaisseau, seul maître à bord après Dieu, que le pouvoir pervertit même les meilleurs hommes.

Pour Le Petit Guili, Mario avait choisi la technique du collage, inhabituelle chez lui. Les contours colorés, presque fades, les teintes pastel, de même que le titre de l’album, si enfantin, contrastent avec la gravité du thème et l’humour pessimiste de la chute (que j’adore). C’est comme si Mario, par ces divers moyens, avait cherché à contrebalancer la tonalité de son texte.

Il est rare, dans un album, qu’un dessin ressorte au point d’évincer tous les autres, pourtant excellents. Le roi sur sa terrasse, surplombant le spectacle d’une guerre que nous ne voyons pas, est une image qui restera. Nous pourrions la retrouver dans d’autres contextes, sur des affiches, illustrant la couverture d’un magazine d’actualité… Tout est parfait dans la composition, et ces jets rouges – des flammes ? du sang ? – qui viennent éclabousser le bas du mur… un coup de génie ! J’ai songé à John Ford travaillant sur La Piste des Mohawks. Il devait tourner une énorme scène de bataille, qu’il repoussait de jour en jour, s’attirant les foudres de son producteur, le célèbre Darryl Zanuck. Finalement, il congédia les centaines de figurants et plaça Henry Fonda tout seul contre un mur. L’acteur, stimulé par les questions de Ford, improvisa le récit de la bataille. La scène possède une force suggestive irremplaçable. Comme l’image de Mario.

s1370_le_petit_guili_1.jpg

Lutin veille, de Astrid Lindgren et Kitty Crowther 

Rarement j’ai eu envie à ce point d’entrer dans l’univers d’une histoire, de partager les lieux arpentés par un héros. C’est un livre d’atmosphère, délicat et poignant à la fois. Le lutin veille sur la ferme, il parle aux bêtes durant la nuit et ne fréquente jamais les hommes. Sa langue est silencieuse, les animaux la comprennent, mais il ne reçoit pas de réponse. Son statut le condamne à une forme de solitude dont il ne semble pas trop souffrir, encore que… 

astrid_lindgren_pomperipossa_1.jpg

Astrid Lindgren, la maman de Fifi Brindacier

Le texte de Astrid Lindgren, avec ses répétitions, vous prend doucement aux tripes. Et les illustrations de Kitty sont magiques. Lumière lunaire, halos de la lampe portative, reflets sur la neige, décors et personnages… tout est juste, évident, et chaque dessin exerce sur le lecteur une troublante séduction. Quant au lutin, il est étonnant. Il ne s’écarte pas, graphiquement, du stéréotype, et pourtant on n’en a jamais vu de pareil. Je suis fou de ces rides horizontaux imaginés par Kitty, qui font au personnage comme une peau en bouchon. Ses expressions subtiles et ses attitudes nous révèlent ses sentiments, ses états d’âme, au millipoil. Il faut être sacrément fort pour réussir ça, et c’est impensable sans une compréhension intime du texte qu’on illustre. Ce dernier verbe est d’ailleurs impropre : Kitty n’a pas illustré Astrid Lindgren, elle a réveillé un conte endormi.

lutin.jpg

lutin_16_moutons.jpg

Kitty-Crowther.jpg

Notre grande Kitty

Raymond Macherot, une intégrale

S’il fait figure de petit maître de la BD franco-belge, les connaisseurs, eux, ne s’y trompent pas. Hergé et Franquin le tenaient pour un grand ; ils le citaient tous les deux dans la petite liste de leurs confrères préférés. Marcherot, c’est le dessinateur des bois et des champs. Parmi les bédéistes, Maurice Tillieux était le plus fin observateur des villes, des faubourgs ; lui aura été le peintre de la campagne. 

Le Lombard est en train de publier l’intégrale de Chlorophyle, et voilà bien une riche idée ! Le premier recueil, surtout, vaut le détour. Il comprend les trois chefs-d’œuvre de Macherot (selon mon humble opinion) : Chlorohyle et les conspirateurs, Pas de salami pour Célimère et Chlorophyle contre les rats noirs. Les scénarios sont au poil, rythmés. Les petits héros cavalent, bondissent, plongent dans l’eau, virevoltent – Macherot avait le crayon dynamique.  

Après ces trois premières histoires, le dessin s’arrondit, perdant un peu de son mordant, et puis les animaux portent tout à coup des vêtements, se mettent à conduire des voitures... Les albums qui suivent restent très bon, bien sûr, mais la série perd une partie de son charme. 

Macherot est un poète, disent ses admirateurs. C’est vrai. Ses ambiances nous enchantent. Et d’abord celle des terriers, où le mobilier se réduit à presque rien, où la déco se limite à un timbre poste collé au mur… N’est-il pas vrai, frères humains, qu’une part de nous aimerait vivre dans l’un de ces petits refuges éclairés à la lumière des lucioles ?

Poète, oui, mais pas mièvre pour un sou, le père Macherot. Son méchant rat, Anthracite, est un psychopathe ; souvenez-vous de la scène où il s’apprête à torturer Torpille, la loutre, avec une guêpe attachée au bout d’une branche… L’armée des rats noirs, hérissée de bâtons à clous, de lames de rasoir, est une autre image d’anthologie.

J’ai possédé une planche de Macherot, du temps où je travaillais dans un magasin de BD, place Fernand Cocq. Je l’ai vendue il y a des lustres. Besoin d’argent ou pulsion stupide, je ne sais plus. En tout cas je m’en mords les doigts.

1850863893.jpg

Raymond Macherot

chloro02.jpg


11:45 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Mes lectures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |