25/05/2013

Mes 15 romans (pour tous) préférés

On a tendance à beaucoup catégoriser les livres – et d’abord en fonction de l’âge idéal de leurs lecteurs. Or il a toujours existé une littérature pour tous, lisible à partir de 12 ou 13 ans et jusqu’à la vieillesse ! Je ne dirais pas que c’est ma préférée – il y a aussi, bien sûr, des auteurs pour adultes que je vénère comme des dieux , mais c’est en tous cas celle qui m’a le plus influencé.

Dans mon esprit, la série des Bjorn s’adresse à tous les âges, même si elle vise d’abord les ados.

Suite à vos demandes répétées, je vous livre mon top quinze des romans pour tous. Vous serez peut-être étonnés, voire déçus, d’y trouver surtout des ouvrages anciens. Vous devez savoir que dans les années 70 et 80, quand j’étais adolescent, la littérature jeunesse ne connaissait pas du tout le développement qu’elle a aujourd’hui. Pour trouver des romans selon mon goût, j’étais obligé de lire des vieux trucs. Chance pour moi, mes parents possédaient une importante bibliothèque, où je n’avais qu’à puiser…

Mon top 15 :

-         Les trois mousquetaires (et les deux cycles qui suivent : Vingt ans après et Le Vicomte de Bragelonne), Alexandre Dumas

-         Le comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas

-         Moonfleet, J.M. Falkner

-         L’Île au trésor, R.L. Stevenson

-         Deux ans de vacance, Jules verne

-         Bilbo le hobbit, J.R.R. Tolkien

-         L’ancre de miséricorde, Pierre Mac Orlan

-         Capitaines courageux, Rudyard Kipling

-         Les Indes noires, Jules verne

-         Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède, Selma Lagerlöf

-         L’appel de la forêt, Jack London

-         Enlevé !R.L. Stevenson

-         Taïpi, Herman Melville

-         Trilogie des Tripodes, John Christopher

-         A la croisée des mondes (trilogie), Philippe Pullman

__________

 

moonfleet

Couverture du merveilleux Moonfleet (Phébus 1998, 249 pages)

Robert_Louis_Stevenson(1)

Robert-Louis Stevenson (1850-1894), auteur également de l'Etrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde

Herman_melville

Herman Melville (1819-1891), auteur aussi du célébrissime Moby-Dick

15:50 Écrit par Thomas Lavachery dans Mes lectures | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2013

Vocabulaire dragonnien

Dragon-Sigur

Dragon nordique

Dans Le jarlal, tome 6 des aventures du morphir (Bjorn aux armées I), notre héros est amené à monter Krorr, le dragon royal. Relatant cet épisode dans ses mémoires, il en profite pour noter les principaux mots qui étaient utilisés pour diriger un dragon. Voici l'extrait en question :

Une heure plus tard, je me trouvais à la tête de mille guerriers, en route vers le sud.

Je montais Krorr, le dragon du roi, un griffes de trente ans passés qui est le plus grand dragon connu. Même Rooknir, la créature des enfers, ne l’égale pas en taille. Krorr, robe brune, satinée, queue bifide pourvue de piques, crête transparente, avait acquis avec l’âge un excellent caractère ; il se laissait guider de bonne grâce, montrant une obéissance placide en toute circonstance. Il faut dire qu’il avait eu, en la personne de Harald, un dresseur efficace.

Je n’avais jamais monté un dragon adulte (notre courte expédition sur le dos de Rooknir ne compte pas), et ce fut donc pour moi une expérience grisante. Guider un dragon se fait essentiellement par la voix, les rênes ne servant que dans les cas où les ordres risqueraient de ne pas être entendus : dans le vacarme d’une bataille, par exemple. « Hoogh ! » signifie « Avance ! », un cri que l’on répète une, deux, trois, voire quatre fois en fonction de la vitesse souhaitée. Pour ordonner le galop, il suffit de lancer : « Hoogh ! hoogh ! hoogh ! », et le dragon s’élance.

Voici les autres mots essentiels du vocabulaire utilisé dans cette équitation si particulière. Ils sont les mêmes partout dans le Nord, et tous les habitants de nos contrées les connaissent, même ceux qui n’ont jamais approché un dragon de près. Je les consigne ici pour le lecteur étranger, et aussi pour la postérité, car il se pourrait bien que dans un futur tristement proche il n’y ait plus un seul dragon sur la surface du monde. Tout ce qui les concerne, alors, risquerait bien de sombrer dans l’oubli.

Vocabulaire dragonnien :

Lum : marche, en avant

Hoogh : galope

Raaag : ralentis

Raga : arrête

Tibitib : à gauche

Holo : à droite

Röm-röm : demi-tour

Wund : recule

Kvidaa : prépare ton vol

Hôllu : vole 

Juup : saute 

Huuf : du calme

Qadvaa : prépare ton feu

Vah : lance ton feu

Seggirkil : tue

Le roi offre Daphnir à Bjorn.jpg

Le roi Harald sur Krorr, le plus célèbre des Griffes

17:48 Écrit par Thomas Lavachery dans Les dragons nordiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2013

Dragons

fronton[1]

Dragons du Nord

Les dragons sont des animaux à sang chaud doués généralement d’une grande intelligence. Ils peuplaient autrefois les terres du Nord et ont été exterminés par les hommes. A l’époque de Bjorn, au moment ou va commencer Bjorn aux armées, il n’y en a plus que quatorze vivants, qui, presque tous, appartiennent aux familles royales.

Il existe cinq races connues : les Doux, les Mornes, les Griffes, les Mirobolants et les Noirs. A cela il faut ajouter les dragons Uniques, n’appartenant à aucune race, et dont l’aspect physique comme les capacités, variables, n’ont pas d’équivalent. Rooknir, le dragon des enfers, est le seul de cette sorte. Son feu est d’une puissance inégalée, et il vole merveilleusement.

Le prince Dar.jpg

Le prince Dar devant Gaefa, femelle griffe

 Rooknir l'Unique

Rooknir l'Unique

Les Doux et les Mornes sont des dragons pacifiques qui servent aux travaux agricoles, au transport du bois... Les Griffes, les Mirobolants et les Noirs sont des montures guerrières.

Les dragons sont considérés comme adultes à l’âge de 10 ans, même s’ils ne cessent jamais de grandir. 

Le roi offre Daphnir à Bjorn.jpg

Le roi Haral monté sur Krorr, offrant Daphnir au jeune morphir

dragon bébé

Dragonneau

Liste des dragons vivants (contemporains du morphir) :

Daphnir, dragon de Bjorn, qu’il a reçu en cadeau du roi Harald. Ceux qui ont lu les cinq volumes savent à quelle race il appartient - je ne le dis pas ici afin de ne pas gâcher le plaisir des autres.

Invincible, propriété du prince Dar. Mirobolant.

Krorr, dragon du roi Harald. Griffes.

Gaefa, dragonne du prince Dar. Griffes.

Frigg-Belles-Joues, propriété du prince Dar. Griffes.

Harf, propriété du prince Dar. Griffes.

Sagamaroll, propriété du prince Dar. Morne.

Gargas, propriété du prince Dar. Morne.

Zigournir, dragon communautaire, propriété de la ville de Vellir (province de l’Aggafjord). Doux.

Fnie, sœur de Zigournir, propriété de la maison royale du Fizzland. Doux.

Magma, dragon du roi Hakon II du Ghizmark. Mirobolant.

Mabok, dragon du roi Hakon II du Ghizmark. Mirobolant.

Tialfe, dragon du roi Borr du Skudland. Griffes.

Rooknir, propriété de Mamafidjar, reine des enfers. Unique.

Caractéristiques des différentes races : 

Les individus d’une même race varient par la taille, l’intelligence et les aptitudes. Krorr, le dragon de Harald, et Gaefa, monture de Dar, sont deux Griffes. Le premier est nettement plus grand que la seconde, laquelle possède un vol plus performant – elle est le seul dragon à pouvoir décoller sans élan (avant que Daphnir n’en devienne lui aussi capable). Malgré ces différences, les dragons de même race partagent des caractéristiques essentielles, dont voici les principales :

Dragon doux :

Pas de feu. Robe verte (nuance variable suivant les individus). Ne vole pas. Pattes ongulées. Yeux bleu pâle. Ni crête ni cornes. Longévité : 80 ans en moyenne. Caractère pacifique, craintif. Fonction : travaux agricoles. Odorat puissant. Herbivore.

Dragon morne :

Pas de feu. Robe grise. Il développe ses ailes très tôt, vers 4 ou 5 mois. Vole sur de courtes distances, décollage pénible, manque d’assurance en l’air. Couleur d’yeux variable : orange, gris, bleu… Souvent une petite crête décorative au sommet du crâne. Cornes de moyenne longueur, parfois vrillées : les seules armes du Morne. Longévité : 50 ans en moyenne. Craintif, timide, affectueux avec l’homme qui se montre doux et patient. Fonction : dragon agricole et de compagnie. Il sert aussi de destrier en dehors des champs de bataille. Bon odorat. Carnivore.

Dragon griffes :

Feu puissant : portée de 30 à 40 mètres. Robe brune. Il vole bien, et parfois merveilleusement, comme Gaefa. Il peut parcourir de très longue distance dans les airs. Griffes longues et acérées – ses armes principales. Yeux jaunes. Les mâles ont une crête transparente, les femelles sont sans crête. Cornes courtes et piquantes, de vrais poignards. La queue des mâles est bifide et armée de pointes. Longévité : 40 ans en moyenne. Caractère : agressif, intelligent (surtout les femelles), sournois. Fonction guerrière. Odorat moyen. Carnassiers à l’origine, les Griffes ont récemment appris à étendre leur régime aux aliments végétaux.

Dragon mirobolant :

Feu puissant, 40 mètres de portée. Il est capable de produire le feu dit « enveloppant », sorte de filet incandescent dans lequel il prend ses ennemis. Robe blanche. Il développe ses ailes à deux ans, plus tard que les autres dragons. Vol excellent. Yeux jaunes. Crête dure et tranchante qui lui sert dans les combats. Cornes comparables à celles des Griffes. Queue à cornes (pointes). Longévité : 60 ans en moyenne. Caractère : agressif et endurant. Intelligence variable : Magma est très futé tandis qu’Invincible l’est beaucoup moins. Fonction guerrière. Mauvais odorat. Carnivore.

Dragon noir :

Extrêmement rare, il n’y en guère plus d’un par siècle. Le dernier connu, Furgotognir, est mort en 983 à la bataille d’Atling. Feu très puissant, 40 mètres de portée. Le Noir est capable de produire le « feu bleu », mince et si puissant qu’il peut traverser la pierre. Robe noire. Vol parfait, décollage sans élan. Dents et griffes impressionnantes. Yeux couleur or, dotés d’une membrane protectrice (en cas de trop forte lumière, etc.) Crête lisse, brillante comme de l’obsidienne, décorative. Cornes de longueur moyenne, souvent vrillées. Longévité : 80 ans. Caractère mal connu. On le suppose très intelligent, puisqu’il parle. Fonction guerrière. Particularités : montre une attirance marquée pour la forme étoilée. Odorat puissant. Carnivore, comme l’homme.

Daphnir.jpg

Daphnir en son enfance

dragon noir

Dragon noir

Tableau dragons

Mon tableau personnel des dragons, avec les attributs et qualités pour chaque race

10:58 Écrit par Thomas Lavachery dans Les dragons nordiques | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |