20/02/2011

Bjorn le Morphir, édition illustrée !

Bjorn-ill-couv.jpgCa y est, le morphir illustré est dans les librairies. Nouvelle couverture due à Denis Roussel, une quarantaine d'illustrations que j'ai réalisées avec passion, révision du texte - il s'agit d'une réédition au sens plein du mot. Pour plus de précisions sur cet ouvrage ainsi que sur mes idées concernant l'illustration de roman, reportez-vous à la rubrique "Le morphir illustré". Bonne lecture !

11:28 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2011

Bjorn le Morphir 2 : la BD est sortie !

Bjorn-couv.jpgL'adaptation BD se poursuit ! Le tome 2 de la saga est sorti sous le titre Bjorn le Morphir 2. L'histoire va du début de Bjorn aux enfers I jusqu'à l'épisde des aplatisseurs dans Bjorn aux enfers II. Comme je l'ai écrit précédemment, nous devons adapter tout le Cycle des enfers en trois albums BD, ce qui nous oblige à resserrer beaucoup, mais je pense que l'histoire tient bien la route et que Thomas Gilbert a vraiment fait les bons choix. Bonne lecture ! Bjorn le Morphir 2, Castermen/l'Ecole des loisirs, janvier 2011, 13 euros.

11:52 Écrit par Thomas Lavachery dans ACTU, Le morphir en BD | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2011

A propos du morphir

Bjorn-le-Morphir-A.jpg

Qu'est-ce qu'un morphir ?


Le terme morphir désigne une certaine classe de héros nordiques, la plus rare. Le morphir se distingue par l’évolution soudaine de son caractère et de ses aptitudes physiques : d’abord peureux et malingre, il se "lève" un beau jour pour devenir un guerrier d’exception.

Bjorn a appris l’art du combat la nuit – dans ses rêves – en affrontant un guerrier sans visage. Il se sert ensuite de ses nouveaux talents pour vaincre l’envoyé de la neige, le guerrier de glace, une action qui stupéfie son entourage. Bjorn était regardé comme un être faible et sans avenir, et voilà qu’il se bat comme un démon… Serait-il un morphir ? La question est posée par Hari le Pêcheur, serviteur de la famille. Le doute subsiste un moment. Au début, Bjorn lui-même n’ose pas croire qu’il est un morphir.

Arrive le jour où, ayant échappé à la neige, il affronte le prince Dar, meilleure lame du pays, en duel. L’épisode est compté à la fin du premier livre. Le jeune Bjorn vient à bout du prince (lequel est en réalité un loup-garou) sous les yeux du roi Harald, et son statut de morphir est reconnu par tous.

Le plus célèbre morphir fizzlandais est Snorri fils de Kar (952-1006). Auteur de nombreux exploits, il descendit aux enfers pour en ressortir, une année après, les bras chargés d’or. Son voyage infernal préfigure évidemment celui que Bjorn et de ses compagnons – Sigrid, Ketill le Rouge, Svartog l’hirogwar et le dragon Daphnir – effectueront plus tard, et qui est relaté dans le Cycle des enfers.

15:58 Écrit par Thomas Lavachery dans Bjorn le Morphir, une saga | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/02/2011

2 questions collectives

Très cher Mr Lavachery,

Nous voulons vous poser deux questions. Merci de nous répondre quand vous le pourrez. 1. Parmis tous vos personnages, dans lequel vous vous identifiez le plus ? 2. D'où vous êtes venue l'idée du mot "morphir" ? Louise, Oriane, Dana, Laura, Raphaël, Nathan, Noam, Ariel, Sascha, Noy, Leo, Emilie, Nitzan, Noa, Maeva, Max et Nathan. A jeudi dans notre école !


Hello vous tous,

C'est à Bjorn que je m'identifie le plus, logiquement. Sa façon de voir le monde, ses rapports avec les autres, ses doutes - tout cela me ressemble assez. Pour les aspects héroïques du personnage, il s'agirait plutôt de ce que j'aimerais être ou pouvoir accomplir. Je n'ai rien d'un héros ! Cela étant, je m'identifie un peu à tous mes personnages. Un romancier est un peu comme un acteur qui interpréterait tous les rôles d'une pièce et qui, pour y parvenir, donne une part de lui-même à chacun d'eux. Pendant le temps de l'écriture, je m'identifie aussi à mes méchants...

Morphir est un terme inventé, bien sûr ; je l'ai forgé sur la base du mot "métamorphose".

Salut à tous et à jeudi !

Thomas

09:56 Écrit par Thomas Lavachery dans Questions des lecteurs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |